Cahier de vacances

@maisonplexus

Loin de moi l’intention de vous transmettre une injonction à faire des choses, l’idée de ce cahier de vacances est de vous permettre de vous connecter à vos sensations, vos émotions, vos envies et surtout votre corps
Alors libre à vous de faire ou de ne pas faire ce qui est ici proposé

Lettre à mon corps

Écrivez-lui une lettre. Parlez-lui de ce que vous ressentez à son égard, de ce qui vous touche. Dites-lui tout ce dont vous avez envie ! Ne vous censurez pas, cet exercice est pour vous uniquement….

Dessine-moi

Si vous êtes plutôt visuel, vous pouvez tenter l’exercice en dessinant votre corps. Ayez à l’esprit que l’intention n’est pas de bien dessiner (il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de se dessiner). Lorsque le dessin est terminé, regardez-le et parlez-lui.

Condamné à être libre

« L’homme est condamné à être libre » disait Jean-Paul Sartre

Je vous propose ici de faire un exercice sur notre responsabilité et plus précisément sur nos choix de vie. Notre vie est ponctuée par les choix que nous faisons consciemment ou inconsciemment.

Les choix que nous faisons peuvent être de 4 ordres : intuitifs – impulsifs – rationnels – pulsionnels

Vous avez ici le choix entre ces deux possibilités :

1 / Le rêve éveillé : Vous écrivez ici tous les choix déterminants qui ont inflechi votre trajectoire de vie jusqu’à maintenant. Quels types de choix avez-vous fait ? Repenser aux grandes étapes de votre vie et aux moments importants. Qu’avez-vous osé ? Qu’avez-vous éviter de choisir ?

Pour chaque choix, prenez le temps de ressentir qu’est ce que vous ressentez maintenant / au moment du choix ? Qu’est-ce que vous vouliez ? Qu’est-ce que vous avez fait

2 / Le chemin de vie : Que voulez-vous faire de votre vie ? Qu’aimeriez-vous faire ? Tracez une ligne et inscrivez les étapes que vous souhaiter atteindre professionnelle, personnelle, amicales, amoureuses…

Pour aller plus loin sur la question de la liberté, vous pouvez lire cet article.

Mes 5 minutes Prenez 5 minutes dans votre journée, de préférence le matin pour retranscrire par écrit le flôt de vos pensées. L’idée ici c’est de poser simplement sur le papier les phrases qui tournent dans votre tête, sans réfléchir, sans censurer, sans juger, sans essayer de bien écrire. C’est tout simple mais extrêmement puissant. Vous n’êtes même pas obligé de vous relire. Le simple fait d’observer ses pensées, au fur et à mesure qu’on les retranscrit, permet de s’en distancer et de les changer progressivement en mieux, même sans rien faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *